La société hypermoderne

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
UFR Lettres, langues, sciences humaines, sport

La société hypermoderne

Présentation

Si l’on accepte que la modernité est bien ce moment historique où le décalage de soi à soi est socialement reconnu et quasi institué, c’est-à-dire où s’ouvre, pour l’individu, un fossé que ne sera jamais plus comblé entre son désir d’être et ce qu’il est ou, dit autrement, entre sa subjectivité et son existence sociale, alors, on peut définir l’hypermodernité comme l’approfondissement de ce fossé et comme l’extension de cet écart à des couches de plus en plus nombreuses de la population. N’étant plus seulement cantonné par le social à un rôle (disciplinaire, mais qui était rassurant), revenu des utopies d’émancipation collective (contraignantes, mais qui offraient un espoir), l’homme contemporain est désormais mobilisé à se produire lui-même. Si l’on ne perd pas de vue la sécularisation de nos sociétés et donc le fait que l’au-delà religieux ne constitue plus vraiment l’horizon de cette vie, on comprend la véritable injonction prométhéenne qui est lancée à l’individu, et les incertitudes et tensions qui en découlent.

 

Volume horaire

  • CM : 19h30

Examens

Pour tous et pour les deux sessions :

100% ET écrit

En bref

Type d'enseignement

  • Formation initiale