Une formation professionnalisante

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
UFR Lettres, langues, sciences humaines, sport

Contacts géographie

geographie-amenagement@univ-pau.fr (geographie-amenagement @ univ-pau.fr)

Tél : 05-59-40-73-18

Actualités

PDF
Vous êtes ici :

Une formation professionnalisanteTémoignages d'anciens étudiants

 

Faire Géo Aménagement à Pau, c’est acquérir de nombreuses compétences professionnalisantes !!!


(Extraits de la rubrique : 50 MÉTIERS/50 TÉMOIGNAGES - Sources : Enquêtes de septembre 2008 et octobre 2012.)

 

Quelles compétences utiles à l'exercice de votre profession avez-vous acquises durant la formation géographie-aménagement ?


Fabrice U. Ingénieur d’études SAFER - "Ce sont principalement les méthodes de travail et de gestion de projet, mais également les compétences techniques dans l'utilisation des logiciels de SIG."

Lucie B. Chargée de Mission « Habitat » - "La recherche et la synthèse d’informations ainsi que l’apprentissage du travail en autonomie : ce sont aujourd’hui des compétences essentielles pour moi. La formation nous a également dotés d’outils indispensables dans la gestion de projets. Outre les apports théoriques fondamentaux, la conduite de projets et la mise en œuvre de politiques publiques nécessitent de maîtriser des méthodes d’animation de réunion, d’ingénierie financière, de communication…"

Benoît D. Chef de projet «Risque naturel et SIG – ONF» - « Ma formation au département de Géographie-Aménagement m'a permis de découvrir des champs de compétences utiles dans mon quotidien professionnel (découverte de la gestion des risques et des métiers qui l'entourent, facilité du relationnel grâce aux cours sur les entretiens individuels, connaissances de base en aménagement du territoire et étude paysagère... »

Loïc N. Chargé de projets en Aménagement et Urbanisme - "Une très bonne utilisation des outils informatiques (notamment Power-Point, Excel, Mapinfo), la maîtrise de la lecture/exploitation des documents d’urbanisme, de bonnes connaissances générales sur les différents thèmes de l’aménagement".

Benjamin N. Chargé d’Etudes « Environnement » - « La compétence principale est celle de l’utilisation des Systèmes d’Information Géographique (SIG). Cette discipline que j’ai découverte lors de mon passage à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour m’a intéressé au point de vouloir me spécialiser dans ce domaine en Master. Après avoir eu des emplois où les SIG étaient au cœur de mon travail, j’ai eu le plaisir de renouer petit à petit avec d’autres disciplines que j’avais explorées à l’Université : botanique, agronomie, code de l’urbanisme et de l’environnement… Si lors de mes études, ces cours n’étaient pas mes préférés, les voir prendre forme dans mon travail au quotidien m’a fait prendre conscience de leur importance dans ma formation ».

Jérémy H. Chargé de pilotage SIG - "La cartographie et la connaissance des SIG, les méthodes de rédaction de rapports et synthèses, la connaissance des politiques publiques et la capacité à analyser et à interpréter les enjeux environnementaux."

Jean-Baptiste B. Consultant « service aux entreprises » - "Trois grandes compétences acquises durant la formation de géographie-aménagement me sont régulièrement utiles :
- l’analyse multi-scalaire,
- les connaissances en statistiques,
- la réalisation d’entretiens (écoute, empathie) et de sondages."

Laurent M. Professeur d’Histoire et Géographie - "J'utilise régulièrement ce que j'ai appris à l'Université de Pau et des Pays de l’Adour, en géographie, dans mes propres enseignements. En effet, la géographie a l'avantage de s'appuyer sur du concret. C'est par ce biais que l'on arrive à amener les élèves du secondaire à comprendre des notions plus abstraites. Les programmes actuels préconisent d'entrer dans une thématique par des études de cas. Il est donc intéressant d'apporter aux élèves les réflexes d'observation des paysages que j'ai moi-même acquis durant la formation en géographie, par exemple pendant les sorties sur le terrain."

Sébastien A. Chef de projet « jeux vidéo » - "J’ai appris à diriger, à gérer une équipe. En effet, j'ai eu la chance que mes collègues de promotion me désignent chef de projet à plusieurs reprises durant la formation, notamment en Master (pour la création d'un atlas, d'un site web, d'un dossier...). J'ai donc pu être à la tête d'une petite équipe de 5 à 8 personnes, avec des dates de publication à respecter et un planning à gérer au quotidien, en plus de ma contribution au projet. De même, la licence prépare, dans une moindre mesure certes, à cette prise d'autonomie, notamment par le biais de nombreuses sorties sur le terrain et des dossiers associés, qu’il faut construire avec le soutien de nos enseignants".

Benoît T. Chef de projet « Risques majeurs » - "Premièrement, je dirais de solides connaissances sur la gestion de l’espace, sur les relations entre la société et ses milieux. Ensuite, des compétences dans le domaine technique, notamment dans les méthodes de travail, de recherche, d’enquête, souvent en groupe. Je n’oublie pas non plus l’apprentissage des outils et logiciels cartographiques, les SIG, qui me sont indispensables dans ma profession aujourd’hui."

Adrien A. Chargé d’études économiques - « La formation en géographie-aménagement m'a été utile pour percevoir, comprendre et retranscrire de façon synthétique des informations, des idées, mais aussi les propositions d'acteurs politiques, économiques et techniques d'horizons variés. Elle permet d'avoir une culture générale solide et pertinente, en particulier dans le domaine de l'environnement, dans un contexte politique et sociétal où la notion de développement durable est utilisée à des fins utiles mais aussi controversées. »

Valérie F. Directrice de MJC. - « Pour l’exercice de ma fonction de Directrice de MJC, si mon expérience antérieure a été primordiale, la formation reçue à Pau m'a apporté, quant à elle un savoir faire lié au concept de développement local (réseaux, partenariats, globalité, interactions…) et une compétence directe en terme de méthodologie d’analyse, de diagnostic ».

Anaïs D. Chargée de Mission « TIC » - "La conduite de projet, la conduite de réunion, l’appréciation du jeu politique d’un territoire, la capacité à se projeter dans l’avenir dans un but de prospective territoriale, le travail en équipe."

Guillaume P. Consultant scientifique en Environnement - "Quelques éléments en terme de gestion de projets, d’études de faisabilité, de diagnostic territorial, d’analyse stratégique. J’ai également pu parfaire mes bases dans certains domaines, surtout dans les sciences de la Terre. Enfin, j’ai exploré des sujets nouveaux pour moi, comme par exemple les questions concernant le développement économique."

Jean-Noël N Chargé de Mission « filières éco industries et bois » - "Cette formation m’a permis de maîtriser de nombreux aspects dans les domaines suivants : droit, urbanisme, compréhension des problématiques de développement local, comptabilité, cartographie,…"

Emmanuelle M. Animatrice «Développement local» -"Cette formation m’a permis de maîtriser de nombreux aspects tels que :
- la connaissance des enjeux et problématiques de l’aménagement et du développement territorial,
- les méthodes et l’expérience de réalisation de diagnostics territoriaux, d’études de faisabilité, d’ingénierie financière des projets de développement local et des méthodes d’évaluation des projets,
- la connaissance des outils de mise en réseaux et de communication par les Technologies de l’Information et de la Communication (sites web, blog, montages audio, vidéo, hébergement sur Internet, communautés électroniques)."

Fanny C. Secrétaire Général CAPEB - "Les capacités d’analyse, l’esprit critique, les qualités rédactionnelles, la rigueur et la discipline dans le travail et surtout l’adaptabilité (en bureau d'études, j'ai eu à tracer des routes et à travailler dans le domaine du bâtiment, plutôt éloigné de la géo, mais j'ai réussi à m'adapter."

Amandine D. Chargée d’opérations à la SEM - « Territoires Charente » "Toutes les connaissances en urbanisme réglementaire, en cartographie. Les cours de communication également. D’une façon plus générale, à chaque projet, je peux raccrocher un enseignement appris durant cette formation : quand je reçois un rapport de sols, mes connaissances apprises en géomorphologie et lectures de carte me servent… Ma profession est relativement transversale, en SEM nous sommes des "assembleurs", et la formation que j’ai suivie l’était aussi."

Claire R. Conseillère réseau d’agriculture ASC - "Cette formation m’a permis de maîtriser de nombreux aspects tels que : la capacité de synthèse et de rédaction, la gestion de bases de données, la gestion de projet, le travail en équipe, les différentes techniques de collecte de données (sondage, recherches biblio, entretiens, ...), les techniques d’analyse de ces données… J’ai également appris à réaliser une présentation orale devant un jury ou un public."

Bertrand P. Géomaticien – Responsable SIG - «L’ensemble des compétences acquises en option « SIG » ou « Cartographie ». D’autre part, une certaine vision du territoire et des méthodes d’analyses orientées par le territoire, sa connaissance et sa gestion. De plus, le travail en petits groupes lors de TD ou de sorties sur le terrain, nous a permis de confronter nos différences de point de vue, d’apprendre à travailler en commun, à l’image de ce qui se fait dans le monde professionnel. »

Corinne R. Rédacteur territorial en urbanisme - « Capacité d’adaptation, ouverture d’esprit, compréhension de l’espace ».

Catherine E. Conseillère en création d’entreprises - « Ma formation à Pau a été utile pour toutes mes expériences ultérieures, en me formant à la réalisation de diagnostics, d'études de faisabilité et de dossiers de demande de financements, et ce, sur des thématiques variées. »

Julien J. Chargé d’études en urbanisme - « Les compétences utiles ont surtout été acquises dans les enseignements de : compréhension et lecture de l’organisation de l’espace, cartographie, démographie et études statistiques , géographie humaine et politique».

Lionel L. Agent de la fonction publique territoriale (urbanisme) - « Outre les compétences spécifiques aux métiers du développement et de l'aménagement des territoires, c'est aussi une méthode de travail que j’ai pu acquérir au fil des années. »

Any B. Gérante d’espace de loisirs - « L'esprit d'analyse, de recherche, de montage de projet. »

Bertrand M. Géomaticien Responsable de formation - « Ces compétences sont multiples :
- connaissances des écosystèmes forestiers, de la dynamique végétale,
- connaissances en hydrologie, géomorphologie,
- approche géographique des problématiques environnementales (être capable de considérer les limites d’un phénomène, son unité, et d’avoir une approche à des échelles variées). »

Farid B. Géomaticien – Ingénieur d’études - « Chaque cours a eu son importance dans mes acquis… Pour ma part les SIG (Systèmes d’Information Géographique), les travaux dirigés de méthodologie, les statistiques (globalement les outils de recherche) ont joué un rôle non négligeable. »

Claire T. Ingénieur sécurité et risques industriel - « Mon cursus universitaire m'a appris à être autonome, à trouver les informations pertinentes là où elles sont, à m'organiser et à hiérarchiser mes priorités.
Avec un peu de recul, cette formation interdisciplinaire m'a permis d'acquérir une vision très globale des choses, ce qui est essentiel pour appréhender le monde de nos jours, qu'il y ait ou non des liens directs entre études et vie professionnelle.
Pour un poste généralement ouvert à des Ingénieurs "purs et durs", ma formation très atypique, pragmatique et ouverte a finalement attiré l'attention ! »

Daniel D. Ingénieur – chef de service SATESE - « Cette formation m'a permis d'avoir de bonnes connaissances sur des thématiques variées. Elle m’a aussi permis de développer des modes de raisonnement (analyse de situations à des échelles variées, approche globale...), des compétences (en statistiques, en cartographie, SIG – systèmes d’information géographique -, pédologie...) et des qualités (curiosité, faculté d’adaptation, rigueur...). »

Jordane P. Professeur documentaliste - « S’il est une chose que la formation en géographie m’a apprise, c’est à réfléchir autrement, à mettre en œuvre un esprit de synthèse. Je pense avoir aussi acquis une certaine polyvalence qui me permet aujourd’hui d’être plus à même d’orienter mes élèves et de les conduire sur le chemin de l’autonomie. Je pense aussi à "La leçon de géographie" qui m’a préparée à donner mes premiers cours. »

Anouk L. Responsable de direction- « Cohésion sociale » « La méthodologie et la gestion de projet sont les principales compétences acquises, compétences que je développe aujourd’hui dans mon travail. Je les utilise moi-même en tant que chef de projet politique de la ville et je les transmets aussi aux chargés de mission qui travaillent dans ma Direction. »

Gaelle M. Conseillère espace info énergie - « La recherche d'information et de partenaires, la mise en réseau d'acteurs, la conduite de projets, une capacité d'analyse, la connaissance des institutions, des collectivités, des acteurs économiques et sociaux. Le droit de l'environnement. La sociologie également en rapport avec l'étude des comportements des personnes face aux consommations d'énergie et à leur confort ».

Guillaume M. Chargé d’études en hydraulique urbaine et fluviale - « Certains enseignements de cette formation me servent au quotidien : cartographie et S.I.G. (systèmes d’informations géographiques), l’étude des espèces végétales, la climatologie, la pédologie, la géologie, le droit de l’environnement, l’étude des risques et les enseignements liés aux milieux aquatiques. Ces connaissances sont indispensables lorsque l’on doit apporter des réponses appropriées aux problèmes et déséquilibres constatés et pour lesquels nos clients demandent des réponses à la fois souples et économiques. »

Nico D. Co-Gérant de bureau d’étude - « Avant toute chose, la polyvalence et la réactivité : être capable d'aller chercher l'information nécessaire et savoir où aller la chercher. Dans un contexte où les choses évoluent très vite, où de nombreuses lois sont votées et où les financements publics varient sensiblement, le "savoir" n'est certainement pas la priorité dans notre domaine d'activité. Le sens du travail en partenariat et la capacité d'adaptation, sont à mon sens, bien plus intéressants ».

Nicolas G. Chargé d’études - Chambre des métiers - « Ce sont surtout : la réalisation de diagnostics avec l’utilisation d’outils d’enquête (recherche documentaire, questionnaire, entretiens semi directifs…), définition d’enjeux et proposition d’actions nécessitant de la réflexion ; le travail en groupe, la pratique de l'oral : indispensable dans les réunions, comités de pilotage…»

Sandrine L. Professeur des écoles spécialisé - « La formation en géographie m'a permis d'appréhender le fonctionnement d'une discipline, que l'on peut ensuite élargir finalement à l'ensemble des disciplines d'enseignement. Les apports essentiels : l'esprit de recherche, la curiosité, l'ouverture d’esprit, l'apport culturel. »

Vanessa B. Ingénieur urbaniste - « Je retiens avant tout la réalisation de diagnostics territoriaux et les techniques d'animation de réunions. »