Bande dessinée : initiation à la lecture et l'analyse

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
UFR Lettres, langues, sciences humaines, sport

Contacts Lettres

UFR LLSH - dép. Lettres Classiques et Modernes

Av. du Doyen Poplawski BP 1160

64013 PAU Université Cedex

 

HORAIRES

Du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 15h30

lettres.modernes-classiques@univ-pau.fr (lettres.modernes-classiques @ univ-pau.fr)

 

Tél : 05 59 40 73 17

Fax : 05 59 40 79 50

PDF
Vous êtes ici :

La bande dessinéeOption

 

Le département des Lettres Classiques et Modernes de l’UPPA est le seul à proposer une formation théorique en bande dessinée à des étudiants de Licence de Lettres. Reposant sur la lecture et l’analyse d’œuvres intégrales et d’extraits, ce cours permet d’améliorer sa connaissance de la lecture de l’image fixe mais aussi mobile. Il s’articule en deux temps dans l’année : une phase d’initiation à la lecture de la bande dessinée et une phase de perfectionnement.

  •  Lecture de la bande dessinée – Initiation (S1)

  •  Lecture de la bande dessinée – Perfectionnement (S2)

 

PUBLIC VISÉ 

  • Étudiants de Lettres de L1, comme option département ou option UFR
  • Étudiants de Lettres de L2 et L3, comme option UFR
  • Étudiants d’Histoire de l’Art et Histoire, comme option UFR
  • Étudiants ERASMUS, comme cours en lien avec la culture française et les médias

Les étudiants de Lettres Classiques qui souhaiteraient suivre l’option de façon facultative sont acceptés (dans la limite des places disponibles).
Aucun prérequis nécessaire. Nombre d’étudiants limité à la capacité d’accueil de la salle avec TBI (seront privilégiés les étudiants présents dès le premier cours et inscrits sur les deux semestres, en raison du travail suivi impliqué par la venue d’une scénariste professionnelle au second semestre pour une master class, voir descriptif de l’option au S2 dans ce même guide).


CONTENU

Semestre 1

Afin de faire découvrir aussi bien le langage et les techniques de la bande dessinée que ses évolutions depuis ses débuts dans la presse jusqu’à la révolution numérique, nous étudierons plusieurs œuvres intégrales (un tome autonome au sein d’une série « classique »), en lien avec un genre spécifique et une problématique :
- Série Tintin : Tintin au Tibet d’Hergé (Casterman) → BD d’aventures  + la construction narrative complexe
- Série Astérix : Astérix et Cléopâtre d’Uderzo et Goscinny (éditions Albert René)→ BD humoristique + l’adaptation en images mobiles
- Série Jérôme K. Jérôme Bloche : Le Cœur à droite de Dodier (Dupuis) → BD policière + une représentation réaliste de la société
- Série Alix : Iorix le Grand de Martin (Casterman) → BD historique + la représentation fictionnelle de l’Histoire

À l’étude de ces œuvres intégrales s’ajoutera l’étude d’extraits (planches ou séquences).

 

Semestre 2

Comment raconter de bonnes histoires en racontant l’Histoire ? Après une réflexion générale sur la bande dessinée historique, sur ses liens avec le péplum (au cinéma ou à la télévision), nous nous intéresserons principalement à la série récente Alix Senator de Valérie Mangin et Thierry Démarez (Casterman), qui fait suite à la série Alix de Jacques Martin, considérée comme l’un des classiques de la BD franco-belge, un des piliers de son âge d’or. Lorsque la vérité se mêle à la fiction, la bande dessinée affirme sa capacité à « mentir-vrai », à jouer avec l’Histoire, à l’inventer ou la réécrire par le biais de ces personnages fictionnels ou historiques, tel l’empereur Auguste.
Les étudiants inscrits au cours bénéficieront d’une master class exceptionnelle en présence de la scénariste prolifique Valérie Mangin (liste de ses œuvres).

Les étudiants doivent obligatoirement se procurer et lire les cinq œuvres suivantes, disponibles à la Bibliothèque Universitaire, avant le premier cours en janvier :
- Série Alix : Le Tombeau étrusque de Martin
- Série Alix Senator : t. 1 Les Aigles de sang ; t. 2 Le Dernier Pharaon ; t. 3 La Conjuration des rapaces ; t. 4 Les Démons de Sparte, à paraître à l’automne 2015.
Master class exceptionnelle de 3h le jeudi 10 mars 2016 (l'après-midi).
À l’étude de ces œuvres intégrales s’ajoutera l’étude d’extraits (planches ou séquences). Il est également fortement conseillé de lire d’autres tomes de la série Alix.

 

OBJECTIFS 

Cette option a pour but de faire découvrir ou de mieux faire connaître et comprendre la bande dessinée, à la fois art et produit culturel, moyen d’expression et enjeu économique sur le marché du livre. Ce travail sur la lecture de l’image fixe, mais qui ne s’interdira pas des incursions utiles du côté de l’image mobile, permettra de sensibiliser les futurs professeurs à la lecture de l’image, qu’ils auront à maîtriser dans leur enseignement, qu’ils soient professeurs des écoles ou de collèges-lycées ou professeurs-documentalistes. Cette première formation en bande dessinée sera aussi très utile aux étudiants passant des concours comportant une épreuve de culture générale (ex. orthophonie, journalisme et, plus généralement, de nombreux concours de la fonction publique) ou d’Histoire des Arts, et intéressera tous ceux qui sont curieux de voir en quoi la bande dessinée peut être un objet d’étude universitaire.

Le travail spécifique du S2 sur la BD historique vise à une meilleure connaissance des enjeux de l’écriture fictionnelle de l’Histoire et une nouvelle approche de la civilisation latine par l’image.

Le cours s’appuie sur les nouvelles technologies, avec l’utilisation constante par l’enseignant d’un Tableau Blanc Interactif et d’un iPad, pour la diffusion de fichiers audio, vidéo, de livres numériques et de divers contenus disponibles sur Internet. Les étudiants seront guidés par l’enseignant pour utiliser eux aussi ces TICE lors de leurs exposés facultatifs, développant ainsi des compétences utiles (en traitement de texte et présentation de type PowerPoint) pour valider éventuellement le C2i.